Agir avec les indiens Shipibo

Agir avec les indiens Shipibo

Projet de reforestation et de plan de gestion durable de la ressource bois

Suite à la création du livre, l'association a entamé une période de réflexion sur le devenir de son action. Plusieurs projet ont alors émergé et notamment celui de mettre en place une plantation écologique de bois à valeur commerciale, gérée de manière coopérative par une association de famille au sein de la communauté de San Francisco.

Darwin Ruis Marin, jeune shipibo ayant activement participé à notre premier projet, est à l'origine de cette initiative. Il termine actuellement des études en plantation forestière et gestion durable de la forêt, ce qui l'indique clairement pour mener à bien ce nouveau projet.   

 

A ce projet pourront se rattacher d'autres initiatives :

Ø      Sensibiliser et former les communautés indigènes, ou non, du département de l'Ucayali à la gestion durable des forêts, à la replantation forestière, et à l'agriculture sous couvert forestier. L'exploitation originelle servira de pépinière et pourra proposer des formations et accompagner des projets similaires aux communautés shipibo ou non qui en feront la demande.

Ø      Développer les filières secondaires des produits forestiers (fruits, sèves…) 

 

Définition d'une plantation écologique

            Plantation écologique : pousse d'arbre à forte valeur marchande (noyer, cèdre, capirona) exploitable à court, moyen, et long terme (de 7 à 30 ans) mélangé à des plantations exploitable à court terme (dès la première année) tel le bananier, le café, manioc ou d'autres plantes vivrières….

 

La déforestation :

 

           

Pucalppa constitue la tête de pont de l'industrie du bois au Pérou. Depuis des décennies les grumes de bois (le tronc des arbres, la partie exploitable) partent en direction de Lima avant d'être exportés dans le monde entier notamment aux Etats-Unis. L'industrie du bois est donc particulièrement développée.

A San Francisco de Yarinacocha, là ou devrait se dérouler notre projet, la forêt originel a disparu et il ne reste que quelques bosquets avec quelques petits arbres. Rien à voir avec la luxuriance de la forêt tropicale.

La majeure partie des terrains est en friches avec pratiquement aucun arbre. Quelques hectares sont cultivés mais la pauvreté des terres rend la friche nécessaire.

 

Les dernières nouvelles :

            Grâce à l'association Française l'Oeil Vert, nous avons récemment appris qu'il existait un autre projet de reforestation sur San Francisco. Cependant le but serait un peu différent puisqu'il s'agirait de reboiser pour permettre la pérennisation d'activité traditionnelles (bois de chauffage et de construction), et d'arbre nécessaire à l'activité économiques : bois pour cuire les céramiques, utilisation de graines pour l'artisanat, écorces médicinales.

Cette action serait menée par une structure péruvienne ayant acquis une expérience de la gestion forestière et de la pisciculture. Cependant, à l'heure actuelle, il leur manquerait le financement pour aller au bout de leur initiative.

Dans la mesure il existe une convergence entre nos projets, nous sommes entrés en contact pour essayer de voir s'il est possible de travailler ensemble.

Affaire à suivre…



18/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres